Osaka
Asie,  Japon,  Voyage

À la découverte d’Osaka

Après la visite de Kyoto, c’est à Osaka que je me suis rendue pour 3 jours. Osaka, c’est avant tout le paradis pour les food lovers comme moi. La ville est très connue pour la qualité de sa street food et ce n’est pas pour rien qu’il s’agit de la capitale de la gastronomie au Japon.

BON VOYAGE !

Jour 1 à Osaka :

Après une bonne nuit de sommeil à l’auberge de jeunesse « River Forest Guesthouse« ,  nous rejoignons le centre d’Osaka pour prendre le train à destination de Nara. Notre auberge est  située à environ 20 minutes de métro de la station Namba, et est donc relativement loin du centre-ville et des lieux d’intérêts. Je vous la conseille si vous avez un petit budget car les logements sont très chers à Osaka. Depuis Namba, nous prenons un métro (le ticket est à environ 580 yens (4,50 euros)) et arrivons directement à l’entrée du parc. Après quelques pas dans le parc, nous nous rendons au temple Tōdai-ji pour y admirer l’immense Bouddha et la plus grande statue en bois du monde : le « Daibutsu-den ». L’entrée de ce temple vaut 600 yens (5 euros). Comme nous n’avons pas pris de petit-déjeuner, nous nous arrêtons au marché du parc afin de déguster des spécialités locales. 

 

Après ce bon repas, nous partons à la recherche des temples cachés. Nous sillonnons le parc jusqu’au pavillon d’Ukimi-do où nous profitons du beau temps pour faire une petite sieste au soleil. 

 

Lors de cette (grosse) demi-journée à arpenter le parc, j’ai été choquée de certains comportements envers les animaux. En effet, certaines personnes leur donnent à manger du plastique lorsqu’ils n’ont plus de gâteaux. Les cerfs sont en  liberté (même s’il me semble qu’ils sont pucés) et très facile à approcher car, après toutes ces années entourés d’Hommes, ils n’ont plus peur. Ils n’hésitent donc pas à venir vers vous (surtout si vous avez de la nourriture). C’est pourquoi nous nous devons de prendre soin d’eux et de préserver leur environnement « naturel ».

 

En rentrant à Osaka, nous partons à la recherche d’un restaurant. Osaka est la capitale gastronomique du pays. Un terme a même été créé :  « Kuiadore » qui signifie « manger jusqu’à en tomber » et vous comprendrez bien assez vite pourquoi. Nous passons alors dans le quartier de Dōtonbori qui est le paradis des food lovers comme moi. L’ambiance  le soir y est dingue! Nous nous baladons donc au bord du canal et nous asseyons boire une bière au bord de l’eau. Il fait bon vivre au Japon. Une fois notre boisson terminée, nous repartons à travers les rues à la découverte des spécialités culinaires de la ville.

 

Nous nous arrêtons finalement dans l’un des rares restaurants qui n’est pas complet mais je ne me rappelle malheureusement plus du nom. C’est que la nourriture ne devait pas être exceptionnelle.



Jour 2 :

Pour ce deuxième jour à Osaka, nous partons un peu tard de l’auberge de jeunesse en direction du Château d’Osaka. Après un petit pique-nique dans le parc du château, nous partons à sa visite. L’entrée vaut 600 yens (5 euros). Une affiche nous indique qu’il y a une exposition sur les tenues des samouraïs, malheureusement celle-ci doit être finie. La visite s’étale sur plusieurs étages et les salles sont remplies de trésors. Vous pouvez compter 2 bonnes heures si vous vous attardez sur chaque exposition et que vous prenez le temps de lire et de comprendre l’histoire du Japon. 

 

Après cette visite, nous nous rendons tranquillement jusqu’au marché de Kuromon (2 Chome-4-番1号Nipponbashi, Chuo Ward, Osaka, Osaka Prefecture 542-0073, Japon). Comme il n’est pas encore l’heure de manger, nous nous baladons simplement à travers les étales mais vous pouvez  goûter à tout plein de choses différentes. Cependant, c’est assez cher alors si vous recherchez un repas économique ce n’est pas le meilleur endroit où manger.

 

Une fois le tour du marché fait, nous reprenons notre balade dans le rue d’Osaka vers l’Umeda. Nous souhaitons aller observer le coucher de soleil depuis son sommet. Cependant, l’entrée est à 1500 yens (11 euros), ce qui nous a vite repoussés. Nous prenons alors le temps de faire un peu de shopping dans le centre commerciale qui grouille de boutique de manga et autre spécialités Japonaise. 

 

Finalement, il commence à se faire tard et nous avons faim. Nous allons dîner au Kaiten Sushi Sakae Hankyu Higashi Dori (3-12 Doyamacho, Kita-Ku | Genfu Bldg. 1F, Osaka 530-0027, Osaka Prefecture) et nous mangeons les meilleurs sushis que j’ai pu manger jusqu’à aujourd’hui. Le principe est simple, vous choisissez vous-même vos assiettes qui tournent devant vous. Les assiettes sont classées par couleurs et sont entre 135 yens – assiettes bleues – et 500 yens (1 euro et 5 euros).

 

Après ce repas délicieux, nous rentrons à l’auberge car nous voulons nous lever tôt pour notre dernière journée demain. 



Jour 3 :

Nous commençons la journée par une petite balade dans le parc à côté de notre auberge de jeunesse avant de nous diriger vers le quartier America-Mura. Nous sommes immédiatement transportés aux Etats-Unis. Le quartier regorge de magasins, tous plus fous les uns que les autres. 

 

Midi  : D-lite (2-7-28 Shinsaibashi, Chuo-ku, Osaka 542-0086, Osaka Prefecture) pour l’accueil et l’expérience unique d’avoir cuisiné nous-mêmes nos Takoyaki. Les plats sont d’un très bon rapport qualité-prix.

 

Nous faisons un dernier tour à dotonbori avant de nous diriger vers la station Namba. J’ai pris le bus pour retourner à l’aéroport à la fin de mon séjour, le trajet dure environ 30 minutes et coûte 1050 yens (8 euros)

Nous espérons que cet article vous a plu et qu’il vous a donné envie de visiter le Japon ! Tu peux déjà découvrir la ville de Kyoto ici.

À bientôt !




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.