Kyoto
Asie,  Japon,  Voyage

À la découverte de Kyoto

Cette année, c’est au Pays du soleil levant, à Kyoto exactement, que j’ai pu profiter des plus jolies couleurs d’automne que j’ai vues jusqu’à aujourd’hui. J’ai eu chance de pouvoir rejoindre une copine en échange près de Osaka pour un long week-end de 5 jours. Aujourd’hui je n’ai qu’une envie : y retourner le plus vite possible pour en découvrir plus.

BON VOYAGE !

Jour 1 :

Après quelques heures de vol depuis Hong Hong, j’arrive enfin à l’aéroport du Kansai. Après m’être perdue, je trouve enfin une machine à ticket, sur laquelle je ne comprends rien. J’achète alors un ticket pour le train « JR Haruka Express » (un aller vaut 2850 yens (22 euros))  et me rend sur le quai. Heureusement qu’il y a des gens pour me guider : la gentillesse et le dévouement des Japonais me change de la froideur des Hongkongais. Je sens que ce séjour va me faire du bien ! Une fois dans le train, le contrôleur passe dans les allées pour vérifier les titres de transports. Bingo, je me suis trompée de billet ! Heureusement, il est possible de payer la différence directement au contrôleur.  Je vous conseille donc de prendre vos billets au guichet et non à une machine car il est facile de se tromper parmi tous ceux qui sont proposés. Après 1h15 de voyage environ, j’arrive à l’immense gare de Kyoto. Quelques dizaines de minutes à tourner en rond plus tard, je retrouve enfin mes amis qui m’attendent. 

 

Nous nous rendons à l’auberge de jeunesse que nous avons choisi. Nous logeons dans la « Santiago Guesthouse« . Le prix est plus que correct : nous avons payé un peu plus de 10 euros la nuit. Les chambres et les salles de bains sont très propres, le petit-déjeuner à 500 yens (4 euros) est délicieux et l’auberge est proche de nombreux lieux à visiter. Nous avons presque tout fait à pied. Une fois les bagages déposées, nous partons à la recherche d’un restaurant. Nous nous baladons dans la ville et allons manger au Issen Yoshoku (〒605-0073 Kyoto Prefecture, Kyoto, 東山区祇園町北側238) pour un repas rapide, économique et typique. Il n’y a qu’un menu à 730 yens (6 euros) pouvant être adapté pour les végétariens. Nous rentrons ensuite à l’auberge pour une bonne nuit de sommeil.



Kyoto

Jour 2 :

Je ne cesserai de le répéter : une bonne journée commence par un bon petit déjeuner. Nous mangeons de délicieux pancakes à l’auberge avant de partir pour notre première visite : le sanctuaire de Kiyomizu-dera, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’entrée du temple Kiyomizu vaut 400 yens (3 euros) mais vous pouvez vous promener gratuitement dans les jardins autour. Il était en rénovation lors de notre visite en 2019 mais il n’en est pas moins impressionnant. La pluie ainsi que le brouillard rendent notre visite un peu plus mystique. Nous nous promenons ensuite dans les quartiers de Ninen-Zaka et Sannen-zaka situés autour du Kiyomizu-Dera. Nous y trouverons de nombreux temples et jardins avant d’arriver au  sanctuaire de Yasaka Jinja. 

 

Après cette longue balade, nous nous lançons à la recherche d’un restaurant. C’était délicieux mais malheureusement je ne me souviens plus de son nom.. 

 

Nous repartons ensuite à la découverte du quartier de Gion, ou le quartier des (fausses) geishas. Nous nous baladons longuement dans les petites ruelles avant de nous diriger vers le quartier plus commercial de Kyoto et notamment vers le “marché” Shinkyogoku Shopping Street Union. Nous nous arrêtons déguster une gaufre chez Tapioca Belize (419-3 Sakuranochō, Nakagyō-ku, Kyōto-shi, Kyōto-fu 604-8035, Japon) puis nous partons visiter les Toriis de Fushimi Inari-Taisha. Lieu emblématique de Kyoto, ne soyez pas étonnés de la foule. Cependant plus vous montez, moins il y a de monde et vous finirez surement par vous retrouver seul au cours de votre randonnée. Nous y avons été en fin de journée, et nous avons pu profiter du calme du lieu à la tombée de la nuit. Vous pouvez y aller très simplement en métro car il y a deux stations proches du sanctuaire : Fushimi-Inari ou Inari. L’entrée du sanctuaire est gratuite.

 

Une fois la visite terminée, nous reprenons le métro pour nous rendre à la gare centrale de Kyoto afin de prendre le train pour Osaka. La ligne à prendre est la « Hankyu railway ». Après  environ 45 minutes de trajet (le billet vaut plus ou moins 500 yens (4 euros)), nous arrivons à la gare “Osaka Station”. Si vous restez plusieurs jours ou plusieurs semaines, il existe différents « pass » pour avoir un accès illimité aux trains dans la région du Kansai. Vous pourrez trouver tous les renseignements ici.

 

À notre arrivée, nous nous arrêtons manger chez Satsumakko Ramen (1 Chome-1-46 Sonezakishinchi, Kita, Osaka, Osaka Prefecture 530-0002, Japon) Leurs ramens sont délicieux et copieux et le personnel est adorable. Il faut compter entre 950 yens et 1300 yens (entre 7 et 10 euros). Après ce bon repas, nous nous dirigeons vers notre auberge de jeunesse pour une bonne nuit de sommeil. 



INFOS PRATIQUES SUR LE JAPON :

  • Les Japonais ne parlent pas très bien anglais mais sont d’une gentillesse incroyable et se feront un plaisir d’essayer de vous aider.
  • La plupart des entrées des temples sont payantes (entre 300 et 600 yens). Prévoyez donc un bon « budget temple ».
  • Il faudra retirer vos chaussures en entrant dans les auberges de jeunesse mais aussi dans certains restaurants. On mange parfois par terre, et on va aux toilettes pieds nus : on se croirait à la maison!
  • Il y a de nombreuses taxes « cachées » au Japon. Dans les restaurants et bars, elles sont environ égales à 8%.
  • Les Japonais sont très superstitieux, évitez donc par exemple de planter vos baguettes dans le riz car cela représente un rituel funéraire bouddhiste.
  • Les toilettes Japonaises chauffées, qui  font de la musique et propagent des odeurs ne sont pas une légende! Faites-vous expliquer comment marche le jet d’eau au risque d’avoir des surprises.

Et vous, avez vous déjà visité le Japon? Qu’en avez-vous pensé ? 

 

Nous espérons que cet article vous a plu et qu’il vous a donné envie de visiter ce merveilleux pays. En attendant, tu peux découvrir la ville d’Osaka ici.

 

À bientôt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.