À la découverte du sud de la corse

Retrouver cette sensation de liberté après tant de mois enfermés. Prendre le temps de vivre au rythme du soleil. Se reposer, pour de vrai. Cette croisière en Corse est arrivée au moment où nous en avions le plus besoin et a confirmé notre envie de voyager plus doucement, d’apprendre à nous laisser porter. Car en mer, rien ne peut se prévoir à l’avance et tout peut changer très vite.

Nous vous amenons donc à la découverte du sud de la corse vue depuis la mer !

Bon Voyage !

Jour 1 :

Nous prenons l’avion depuis Paris à 8h. 1h30 plus tard et après plusieurs vérifications de nos tests PCR négatifs au départ comme à l’arrivée, nous arrivons à Ajaccio sous les nuages. Nous prenons le bus vers le centre ville (8 euros aux bornes ou sur l’application Muvistrada / 10 euros si vous payez dans le bus) afin de nous rendre directement dans notre hôtel. Nous avons réservé une nuit à l‘Ibis style en face du port. Ce n’est probablement pas le plus bel hôtel de la ville mais c’était le moins cher pour notre réservation de dernière minute.

Nous partons ensuite à la découverte d’Ajaccio. Premier stop « Chez Joséphine » (4 Rue Bonaparte, 20000 Ajaccio) pour prendre des Bagels que nous mangeons au bord de mer. L’après-midi, nous avons prévu de nous rendre à la Parata et de faire une partie du sentier des douaniers. Comme nous n’avons pas de voiture, nous décidons de prendre le bus pour nous y rendre. C’était sans compter qu’il s’agissait d’un jour férié et qu’un jour férié en Corse tout est au ralenti ! Un 13 mai, il n’y a qu’un seul bus par heure. Les horaires n’étant pas affichés sur tous les arrêts, nous avons bien galéré à trouver cette information, nous avons donc commencé à longer le trajet du bus en espérant en voir un passer et sauter dedans.

Après une grande balade revigorante (il y avait beaucoup de vent ce jour là), nous rentrons à Ajaccio puis à l’hôtel. Le couvre feu étant toujours en place, nous n’avons pas d’autre choix que de rentrer avant 19h. Nous voyons cette « contrainte » comme l’occasion de nous reposer pour être en forme le lendemain mais encore une fois, le jour férié aura eu raison de nos plans ! Effectivement, nous qui voulions nous coucher tôt, nous avons attendu nos burgers jusqu’à 22h30 (pour une commande à 19H30). Heureusement, ceux-ci sont arrivés chaud et était très bons. Nous les avons pris chez Fresh Fast food (1 Av. Maréchal Lyautey, 20090 Ajaccio ou en livraison sur Uber Eats).

Jour 2 :

Notre deuxième journée à Ajaccio commence sous la pluie. Après avoir pris le petit déjeuner dans notre chambre et attendu un peu que la pluie se calme nous partons visiter un peu plus le centre ville. Nous nous sommes donc laissés porter dans les ruelles du centre historique, fait le marché de la place Foch et marché au bord de l’eau au port.

Lorsque nous commençons a être vraiment trempé, nous rentrons à l’hôtel chercher nos bagages pour nous rendre à la gare routière. Nous prenons le bus pour Propriano à 16h. Le trajet coûte 12 euros et dure 1h30 environ. Pour connaître les horaires, je vous conseille d’appeler directement la gare ou de vous y rendre car il est très dur de trouver des informations sur internet.

Nous arrivons donc à notre hôtel, le Bellevue, vers 17h30. La chambre est un peu vieille mais la vue sur le port est très sympa. Nous avons tout juste le temps de nous promener un peu et de chercher un endroit pour manger le soir (en livraison) avant le couvre feu. Nous repérons alors la pizzeria 9 Septembre (on fait dans le healthy en ce début de vacances comme vous pouvez le voir) où nous commandons deux pizzas et 2 bières à emporter. Comme elles ne seront prêtes que vers 19h30, nous devrons braver le couvre-feu pour aller les chercher mais c’est un risque que nous sommes prêt à prendre pour manger plus tôt que la veille ! Nous revenons donc une petite heure plus tard pour chercher nos pizzas et, un peu confuse, la personne qui nous reçoit nous indique qu’il n’y a plus de miel pour la pizza chèvre miel. Pour s’excuser, et à notre grand étonnement, elle nous offre la pizza. Nous n’attendions absolument rien, ce n’était vraiment pas grave qu’il n’y ait plus de miel (à la limite elle aurait pu nous offrir une bière) mais son geste nous a vraiment touché. Je vous recommande vivement cette pizzeria (les pizzas sont aussi très bonnes). Il n’en fallait pas plus pour finir de me convaincre de la gentillesse des Corses.

Une pizza, une bière et un coucher de soleil depuis le lit, on ne pouvait pas rêver mieux comme soirée avant le début de la vraie aventure.

Jour 3 :

Nous nous levons le lendemain sous un grand soleil. Après un bon petit déjeuner à l’hôtel (que nous avons payé 8 euros par personne il me semble) et une balade sur le port nous rendons la chambre. Mes grands-parents sont arrivés en bateau aux alentours de 10h30-11h. Sachez que si vous venez par la mer, il peut être difficile de rentrer en contact avec la capitainerie de Propriano (comme avec beaucoup de capitaineries en Corse) car j’ai l’impression qu’ils organisent leur journée comme ils le souhaitent et donc ne sont pas forcément au poste.

Après un déjeuner à emporter à La Bodega (Rue de la Miséricorde, 20110 Propriano), nous partons nous balader au bord de mer. Ce soir, nous passerons la soirée au port en compagnie d’amis de mes grands parents avant de prendre la mer demain dès la première heure.

Jour 4 :

Réveil matinal pour notre première journée en mer. Nous partons en longeant la côte direction Bonifacio ! Sur la route nous avons eu la merveilleuse surprise de croiser deux dauphins. C’était la première fois que j’en voyais, tellement beau.

Nous arrivons à Bonifacio aux alentours de 13h. Nous en prenons plein la vue dès l’entrée dans le port : la majestueuse citadelle, les plages à l’eau cristalline, le petit port coloré. Après un bon repas sur le bateau, nous partons découvrir les alentours. Nous commençons par faire une randonnée jusqu’au Phare de Pertusatu (environ 2h AR). Il y a une magnifique vue sur la citadelle et les falaises. De retours à Bonifacio, nous visitons le centre de la vieille ville et en profitons pour faire quelques boutiques.

Après une bonne douche sur le pont, nous dinons sur le bateau (fermeture des restaurants oblige), ce soir pas de petit chien mais un très beau coucher de soleil. Nous nous couchons en même temps que le jour, heureux mais fatigués de cette première journée d’aventure.

Jour 5 :

Malgré un temps magnifique, celui-ci ne nous permet pas de reprendre la mer aujourd’hui. Nous en profitons donc pour prendre le temps de profiter du rythme de la vie au port le matin et pour faire une randonnée l’après-midi.

Comme il fait tout de même très chaud, nous décidons de faire la randonnée des plages qui part d’un chemin après la pizzeria U Veni Qui Sylvain jusqu’à la plage de Paragano. C’est une balade idéale pour les jours de chaleur car à l’ombre. Lorsque nous arrivons finalement à notre destination finale, nous constatons malheureusement que la plage est recouverte d’une épaisse couche d’algues. En ayant vu plusieurs plages à notre arrivée en bateau, nous estimons qu’il y a de plus jolis endroits où poser notre serviette pour une petite baignade. Nous revenons donc sur nos pas et nous arrêtons à la plage du Fazio. C’est magnifique et il n’y a pas un chat, l’endroit idéal pour le premier plouf de l’année ! Comme il y a énormément de vent, nous décidons de ne pas longer le sentier du bord de mer mais de reprendre le chemin que nous avons pris à l’aller. Finalement, nous ne résistons pas à la tentation d’une dernière baignade avant de revenir au port et nous arrêtons à la plage La Cayenne.

Au retour à Bonifacio, nous nous arrêtons au glacier ROCCA SERRA où nous mangeons de très bonnes glaces (pour le deuxième jour consécutif oupsi).

Jour 6 :

Nous avons enfin une petite lucarne pour quitter le port de Bonifacio. Nous partons donc en direction de la plage de Rondinara où nous nous amarrerons pour une première nuit au mouillage.

Une fois arrivés à destination, nous sortons l’annexe pour nous rendre sur la plage. Nous passons l’après-midi sur la plage à profiter du soleil, prendre les premières couleurs de l’année et nous baigner. L’eau est fraiche mais tellement transparente que c’est impossible de résister.

Jour 7 :

Après une nuit agitée (quand on a pas l’habitude de dormir sur un bateau même de légers mouvements donnent l’impression que ça bouge beaucoup), nous reprenons la mer vers Porto-Vecchio. Cette fois-ci le trajet est beaucoup moins calme : le bateau prend de la vitesse, gite (tellement que j’ai l’impression qu’il va se retourner), mon grand-père s’attache pour ne pas finir à l’eau. Sensations fortes garanties pour notre dernier trajet avant le retour sur le continent.

Nous arrivons en début d’après-midi à Porto-Vecchio. Après une bonne douche, un déjeuner sur le bateau et un café en terrasse, nous partons pour notre première mission de la journée : trouver un restaurant pour fêter leur réouverture (et mon anniversaire au passage). Nous avons de la chance, le premier endroit où nous nous arrêtons vient d’avoir un désistement pour le soir même. Nous nous baladons ensuite dans la ville, ça fait tellement plaisir de retrouver de l’animation et de voir les terrasses pleines.

Le soir nous mangeons au restaurant Furana que je recommande vivement. En plus de la vue incroyable depuis la terrasse, les plats sont vraiment très bons.

Jour 8 :

Pour notre dernière journée complète sur l’île de beauté, nous partons en direction de la plage de San Ciprianu. Nous passons donc la journée à faire du paddle et à nous baigner.

Jour 9 :

Après un dernier petit déjeuner sur le port, et un dernier tour des magasins il est temps déjà l’heure de reprendre l’avion. Nous avons adoré ces vacances, pour une fois nous nous sommes vraiment reposés et avons pleinement profité de chaque endroit où nous étions. Ce séjour à renforcé notre envie de voyager plus lentement !

Avez vous déjà visiter la Corse ?

A bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.