À la découverte de La Rochelle

La Rochelle est une ville que j’affectionne pour tout ce qu’elle représente pour moi. Au-delà de mes origines Rochelaises, il s’agit de ma ville de coeur, celle où je m’épanouie le plus et où je me sens le plus à la maison. 

Bon voyage ! 

Jour 1 : 

Une bonne journée ne commence que par un bon petit déjeuner face à la mer. Il y a de nombreux cafés face au vieux port de La Rochelle, alors il ne faut pas se faire avoir par les attrapes touristes (hello la Grand Rive). Nous nous asseyons donc prendre un café aux Enfants du rock (qui est une institution de la vie nocturne Rochelaise). Vous pouvez également aller sans inquiétude au Famous (qui fait d’excellents burgers btw). Si vous êtes à la recherche d’un peu plus de calme, vous pouvez également petit déjeuner face au bassin des chalutiers, au Bistro du Gabut ou au Casier. 

Après un bon croissant, nous profitons du calme de la matinée pour visiter les célèbres tours. Les visites sont gratuites pour les ressortissants de l’union Européenne jusqu’à 25 ans. La vue depuis la tour de la Lanterne (la tour pointue) est magnifique et la balade sur les remparts est très sympa. 

Après ce moment culturel, nous commençons à avoir faim. Comme nous sommes à la recherche d’un repas léger nous nous rendons au comptoir de Walter qui fait de délicieux plats. 

Pour l’après midi, nous décidons de visiter le centre-ville et de faire les magasins. En dehors des grandes enseignes que l’on peut retrouver rue des Merciers et rue Saint-Yon, il y a de nombreuses petites boutiques de créateurs, notamment rue Saint-Nicolas. Si vous venez l’été, il y a de nombreuses étales cours des dames ! 

En fin de journée, nous nous rendons au Parc Charruyer et à la plage de la concurrence pour prendre un bon bol d’air iodé avant d’aller prendre l’apéro à la belle du Gabut. Si vous y aller l’été, renseignez-vous sur le programme de la guinguette, il y a plein d’animations très sympas. 

Nous dinons ensuite chez Iséo, un très bon restaurant de cuisine fusion. Je vous conseille de réserver avant de vous y rendre (je crois d’ailleurs qu’ils ne prennent pas de clients sans réservation). 

Si vous êtes d’humeur à sortir après le restaurant, vous pouvez commencer la soirée chez Auguste ou au MayFlower et la  finir au Piano ou au Triolet (deux institutions de La Rochelle, pour vous donner une idée, ma mère sortait déjà là-bas quand elle était jeune ! Fun fact : il y a de ça 4 ans c’était toujours la même videuse qu’à son époque)

Jour 2 :

Après la folle soirée de la veille, notre meilleure option est d’aller au marché manger des huîtres (oui, on ne dirait pas comme ça mais c’est le meilleur remède contre la gueule de bois d’après les marins, aka mon grand-père). En ce dimanche matin, nous allons donc au marché acheter une douzaine d’huître, des crevettes et toutes autres sortes de fruits de mer et nous allons nous attabler à la Gerbe de Blé. Nous commandons un verre de vin blanc (il faut soigner le mal par le mal) en attendant qu’ils nous préparent les huitres que nous mangerons avec un peu de pain et beaucoup de beurre.

Après ce délicieux repas, nous sommes d’attaque et allons louer des vélos yellow. Nous longeons la mer jusqu’au Minimes en passant devant météo France et la passerelle Nelson Mandela. Une fois arrivés, nous allons prendre une glace chez Tonton Maboule (meilleures glaces de La Rochelle avant même Chez Ernest) que nous mangeons sur la plage. Les meilleurs parfums sont Yuzu et Caramel fleur de sel ! 

Nous continuons notre balade vers le phare du bout de monde puis vers Aytré avant de rentrer. 

Après avoir rendu nos vélos, nous nous rendons au France 1 boire le meilleur mojitos de La Rochelle (ça l’était il y a 2 ans en tout cas, je crois que les barmans qui les faisaient sont à la Trinquette maintenant). 

Avant de nous rendre à la Fleur de sel pour le dîner, nous faisons un tour de grande roue pour avoir une jolie vue de la ville. 

Jour 3 :

Troisième et dernier jour complet avant le départ, nous partons tôt le matin en route pour l’Ile de Ré. Si vous venez en haute saison, sachez que le péage coûte 16 euros (8 euros si vous venez en basse saison). C’est gratuit si vous passez le pont à vélo ou il y a des bus qui partent de la place de Verdin. Il me semble que le pass pour la journée coûte 5 euros. 

Nous louons des vélos pour faire un petit tour de l’île. Si vous venez durant l’été, je ne vous conseille pas de louer des vélos car il y a énormément de monde sur les pistes et ce n’est pas très agréable. Nous allons visiter les marais salants, Ars en Ré, La Flotte, Saint-Martin-En-Ré et le phare des baleines. Si vous souhaitez aller à la plage, je vous recommande les plages du bout de l’ile (plage du gros jonc par exemple). Si vous avez de la chance, vous pourrez jouer dans les (grosses) vagues ! 

De retour à Saint-Martin en fin de journée, nous faisons un dernier tour du village avant d’aller dîner au Bistrot du Marin. À la fin du repas, on ne peut résister à l’envie de manger un glaces à la Martinière (leurs gaufres sont également un vrai régal). 

Au retour, nous nous arrêtons au belvédère du pont pour observer le magnifique coucher de soleil. 

Toutes les autres bonnes adresses sont dans nos stories à la une sur Instagram. 

Je tiens à préciser que le déroulé de ce week-end est une pure fiction. J’y ai rassemblé toutes les choses que j’aimais faire lorsque je vivais là-bas. J’espère que cela vous plaira autant qu’à moi !

A bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.