Cambodge
Cambodge

3 semaines au Cambodge – itinéraire, budget et conseil

Nous sommes le 17 octobre 2022 lorsqu’on s’envole direction Bangkok avant de rejoindre notre destination finale, le Cambodge. Après près de 15h de vol, 8h d’escale à Helsinki, on arrive enfin. 

 

Parties pour 3 semaines de voyage à travers tout le Cambodge, voici un aperçu de notre programme qui pourra peut-être t’aider à élaborer ton itinéraire !

Budget : 

  • Avion = 618 euros avec Finnair sans bagage en soute en atterrissant à Bangkok (vol prit environ 6 mois en avance)
  • Logements = 220 euros/pers environ (sans compter la semaine de retraite de yoga et l’immersion à banteay chhmar)
  • Retraite = 200 euros/pers (en promo)
  • Immersion à Banteay Chhmar = 105 euros/pers
  • Transports sur place = 150 euros/pers environ (85 euros/pers environ de bus, 30 euros/perso de tuk tuk, 25 euros/pers de bateau) 
  • Restaurants = 210 euros/pers
  • Activités = 145 euros/pers

Total = environ 1650 euros pour 3 semaines

  •  

Voici notre itinéraire pour 12 jours au Cambodge :

Cambodge

Jour 1 : Départ de Paris, escale de 7h à Helsinki 

Jour 2 : Arrivée à Bangkok, soirée en Thaïlande

Jour 3 : Trajet entre Bangkok et Banteay Chhmar, première découverte de Banteay Chhmar

Jour 4 : Banteay Chhmar

Jour 5 : Banteay Chhmar + départ pour Siem Reap

Jour 6 : Temples d’Angkor + visite de Siem Reap

Jour 7 : Temples d’Angkor + visite de Siem Reap

Jour 8 : Retraite de yoga

Jour 9 : Retraite de yoga

Jour 10 : Retraite de yoga

Jour 11 : Retraite de yoga

Jour 12 : Retraite de yoga

Jour 13 : Retraite de yoga + soirée à Siem Reap

Jour 14 : Départ pour Phnom Penh 

Jour 15 : Visite de Phnom Penh + départ pour Kampot

Jour 16 : Kampot

Jour 17 : Visite de la plantation + trajet vers Kep, visite de Kep

Jour 18 : Kep 

Jour 19 : Départ pour Sihanoukville + bateau vers Koh Rong Samloem

Jour 20 : Chill à Koh Rong Samloem

Jour 21 : Chill à Koh Rong Samloem

Jour 22 : Chill à Koh Rong Samloem + départ vers Bangkok

Jour 23 : Arrivée à Bangkok

Jour 24 : Visite de bangkok

Jour 25 : Retour en France

À savoir avant de partir au Cambodge  :

Visa :

Tu auras besoin d’un visa (Visa T à 36$) pour entrer au Cambodge. Nous l’avons fait en ligne via ce site internet. Nous trouvons ça beaucoup plus pratique que de le faire à la frontière : tu paies en ligne et tu le reçois sous quelques jours dans ta boite mail.

Payer au Cambodge:

Il y a 2 monnaies au Cambodge : le dollar et le riel. Il me semble que c’est plus avantageux de payer en riel, mais par contre, il faudra faire les conversions à chaque paiement, car tous les prix sont affichés en dollars. Si tu le souhaites, tu peux aussi mixer les 2 monnaies lors de tes paiements. 

Assure-toi de toujours avoir du liquide sur toi, car parfois, les restaurants n’acceptent pas la carte. (et pour les tuk-tuk, tu auras besoin de petite monnaie.)

Pour éviter les frais de carte (en-dehors de ceux appliqués par le distributeur qui sont systématique, il me semble), tu peux te rapprocher de ta banque. Par exemple, au crédit agricole, tu peux demander une carte globe-trotter ou une carte à débit différé. Sinon, tu peux également te renseigner sur les banques en ligne comme N26 ou revolut.

Santé :

Tu n’as plus besoin de test covid ou de pass vaccinal pour rentrer au Cambodge et nous avons cru comprendre que le virus ne circulait plus trop là-bas. 

Néanmoins, en fonction de ton itinéraire, tu devras peut-être prendre un traitement contre le paludisme. La dengue circule également, donc globalement, il vaut mieux se munir d’un bon anti-moustiques pour éviter les piqûres (nous avions pris la marque 5/5 avec du DETT et c’est bien chimique, bien efficace). 

Il n’y a pas d’obligation de vaccin, que des recommandations (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, typhoïde, encéphalite japonaise). Nous avons fait hépatites A & B et typhoïde.

Dernier point santé, les chiens errants sont assez inoffensifs, mais, comme (quasiment) partout, attention à la rage. Si jamais tu te fais mordre, rends-toi immédiatement dans un centre médical pour connaître la procédure à suivre. Après notre mésaventure avec l’écureuil à New York, nous savons que pour la rage il y a 5 doses de vaccin à J0, J+3, J+7, J+14 et J+28. 

Sécurité :

Nous avons trouvé le Cambodge très sûr. Il faut faire un peu attention aux vols à l’arraché à Phnom Penh (surtout lorsque vous attendez à un feu pour traverser la rue par exemple) mais sinon rien de particulier, nous ne nous sommes jamais senties en insécurité. Nous n’avons eu qu’un problème à Poipet au tout début de notre périple.

Se loger :

Il y en a pour tous les prix, tous les types de voyages ! Que tu sois team auberge de jeunesse ou team hôtel, tu trouveras ton bonheur. 

Nous avions quasiment tout réservé en avance (sauf 2 nuits) mais il est possible d’y aller sans plan précis et de faire au jour le jour. Il est notamment très facile de trouver une auberge de jeunesse au dernier moment.

Téléphoner :

Tu trouveras des magasins de téléphonie partout dans le pays, dans les petits villages comme dans les grandes villes. Tu peux donc te procurer une carte sim facilement, pour vraiment pas cher. En plus, ils te font l’installation ! (attention à bien vérifier que ton téléphone est désimlocké) 

Grâce à un forfait local, tu pourras utiliser Internet et donc utiliser plus facilement les applications comme PassApp ou Google traduction si besoin.

Langue :

L’anglais est largement parlé au Cambodge donc tu ne devrais pas avoir de problème pour te faire comprendre et comprendre les Cambodgiens.

Se déplacer :

On a testé beaucoup de moyens de transports au cours de ces 3 semaines : voiture, tuk-tuk, vélos, bateaux, motos et beaucoup de bus pour les longs trajets ! 

Les compagnies de bus au Cambodge : 

Si tu ne veux pas te rendre directement en agence et gagner du temps, tu peux réserver tous tes trajets en bus avec les applications Camboticket et Bookymebus. Parfois, l’application ne fonctionne pas bien et tu devras utiliser le site internet. Une fois que tu as payé ton ticket, tu reçois un mail de confirmation avec toutes les informations relatives à ton trajet (lieu de rendez-vous (qui ne correspond pas toujours avec l’agence), lieu de dépôt, etc…) 

Travelmart : Pour notre trajet de Bangkok (Thaïlande) à Poipet (frontière cambodgienne), nous avons pris la compagnie Travelmart. Bon à savoir : nous avons eu des difficultés pour se rendre au point de rendez-vous indiqué à Bangkok. Si comme nous, tu as du mal à te rendre à l’adresse, cherche le Sleep Café @Hidee 24/7, c’est juste à côté !

Giant Ibis : on a pris cette compagnie plusieurs fois, notamment pour nos trajets de Siem Reap à Phnom Penh et de Phnom Penh à Kampot. Tu peux acheter les trajets sur leur site internet, via les applications mentionnées ci-dessus ou directement en agence. Tous nos voyages avec cette compagnie se sont bien passés, ils ont toujours été ponctuels ! 

Vireak Buntham : c’est la compagnie que nous avons choisie pour effectuer le trajet de Sihanoukville à Bangkok. On a pris un bus de nuit pour nous rendre à Siem Reap, puis un deuxième bus direction Bangkok. Si tu voyages seul(e), saches que les couchettes sont pour 2 personnes et qu’il n’y a vraiment pas d’espace (imagine toi dormir dans un lit 1 place avec un inconnu).

Le train :

Pour aller de Phnom Penh à Sihanoukville en passant par Kep, Kampot et d’autres villages, tu as aussi l’option du train qui n’est vraiment pas cher et qui est aussi rapide que le bus. Apparemment, le trajet est incroyable. Cependant, il n’y en a pas beaucoup par jour (1 seul, il me semble). Malheureusement, le nôtre a été annulé, mais pas de panique, quand ça arrive, ils mettent en place un bus de remplacement. (et sur la route, on comprends pourquoi il est aussi lent que le train.)

Tuktuk et taxis : 

L’application que tu dois installer à tout prix, c’est PassApp ! C’est un peu le uber du Cambodge. Tu peux commander des taxis, tuktuks et rickshaws. Nous avons fait de nombreux trajets en rickshaws, c’est pratique et rapide. Le prix est fixé à l’avance, le chauffeur connaît l’adresse où il doit te déposer (enfin pas toujours, parfois, tu devras t’improviser guide). 

Traverser la frontière Thaïlande – Cambodge :

Nous avions lu beaucoup de mauvaises expériences concernant la traversée à pied de la frontière Thaïlande – Cambodge. Pour notre part, nous n’avons eu aucun problème, personne n’a essayé de nous arnaquer. Si tu te fais accoster par des Thaïlandais ou des Cambodgiens (en fonction du côté où tu te trouves) qui souhaitent t’accompagner jusqu’au poste de douane ou autre, décline et continue ta route sans y prêter attention. Si tu ne veux pas avoir l’air perdu, sache que l’entrée du poste de douane se fait via un petit couloir sur ta gauche lorsque tu te trouves face à la grande porte qui matérialise la frontière. Ensuite, il te suffit de suivre les signes “foreign passport”. 

Compte entre 20 minutes et 1 h d’attente (peut-être parfois plus) 

Si tu as un bus qui t’amène de Siem Reap à Bangkok par exemple, sache que le bus te dépose juste avant le passage de la frontière et te récupère juste après. Pour n’oublier personne, ils distribuent des badges où tu trouveras l’adresse du point de rendez-vous. C’est long et ça rajoute du temps sur le temps de trajet initial, mais c’est vraiment pratique. 

Nous espérons que cet article te sera utile pour planifier ton voyage au Cambodge.

 

N’hésites pas à nous laisser un commentaire ! 

 

À bientôt, 

Alizée & Manon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *